•  

    Certains comprennent mon investissement dans la Cause Animale, d'autres ne le comprennent pas et critiquent.
    C'est tout à fait légitime et je le comprends. Mais si vous découvriez l'envers du décor comme je le découvre de jour en jour, croyez moi, vous me comprendriez.

    Ce texte que j'ai mis du temps à écrire, CEUX QUI M'AIMENT LE LIRONT SÛREMENT, POUR MIEUX ME COMPRENDRE ET M'AIMER, comme moi je le ferai à leur place. Les liens web ne sont en aucun cas choquants, et le cas contraire, je le dis. Promis.

    Entre :
    - L'industrie de la viande : Si vous deviez tuer les animaux que vous mangez vous-même, le feriez-vous ? Si les abattoirs avaient des vitres, continueriez-vous à manger de la viande ?
    Prenons l'exemple de la viande porcine : Les truies, enfermées dans des cages toute leur vie où elles pourront à peine se tourner et se relever, ne seront bonnes qu'à être engraissées et inséminées, pour produire toujours plus de porcelets et donc de viande. ( http://37.img.v4.skyrock.net/ 7751/63997751/pics/ 3129049026_1_2_ZIilmPuK.png ) Pour les porcs, on leur arrachera les dents à vif et on leur coupera la queue, car ils vivront les uns sur les autres entassés et, ça va de soi, se battront.
    Celui de la viande bovine : la vache aura vécu 5 ans au max, on lui écourtera sa vie de 15 ans car elle ne sera plus productive.
    Alternatives végétales : tofu, lentilles, seitan, tempeh, tant d'autres choses naturelles et délicieuses... ( unmondevegan.com )

    - L'industrie du lait : Cette même vache subira donc inséminations, puis vêlages toute sa courte vie (5 ans au lieu de 15). Dès chaque mise bas, on la séparera de son petit car le lait qu'elle produit, destiné à sa progéniture, ne devra surtout pas être "gaspillé" pour son veau et on devra extraire d'elle la plus grande quantité possible, question de rentabilité et donc d'argent.

    Etant un être conscient : elle et son petit hurleront de peine due à la séparation.

    Le petit, si c'est un veau, finira dans une niche à veau ( http://2.bp.blogspot.com/ -96U-vZ0mrU4/T7zAHR015vI/ AAAAAAAAGSs/d_81L4jdNI8/s1600/ IMGP3623B.jpg ) pour qu'il s'engraisse rapidement et aille à l'abattage. Si c'est une génisse, elle subira le même sort que sa mère. A force de produire des quantités de lait trop grandes ou de vivre dans un environnement inapproprié et sale, la vache fera des mammites. En gros, c'est une infection du pis du à l'invasion de bactéries dans la mamelle (http://agrimaroc.net/elevage/ bovin/m1.htm). Dans ce cas là, la vache continue à être traite malgré le pu dans son lait. Et oui, l'industrie laitière tolère que vous consommiez 250 000 mL de lait infecté par an ! On aura bourré la vache d'antibiotiques pour la faire tenir et pour ne pas qu'elle tombe malade, car vous vous doutez bien que ce n'est pas un rythme naturel. A 5 ans, lorsqu'elle aura tout donné, on la recyclera : Abattoir !
    Alternative : Lait de riz, de soja, d'amande, etc. (rayon bio, magasins bio)

    - L'industrie de l'oeuf : A l'éclosion des oeufs, les femelles seront gardées pour assurer la relève de leur mère, la plupart des mâles seront tués car "ils ne servent à rien". Si vous désirez malgré tout consommer de l'oeuf : regardez le numéro sur l'oeuf, s'il commence par 0 : bio, 1 : élevé en plein air, 2: élevé au sol, 3 : élevé en batterie.

    Pour le 2 et le 3, elles ne verront jamais la lumière du jour et seront entassées toute leur vie.

    Alternative : On peut s'en passer (je fais toutes mes pâtisseries sans oeufs) ou à voir sur unmondevegan.com

    Passez par là, je vous rassure, rien de choquant, juste un compteur qui débute à la minute où vous ouvrez la page : http:// marobaset.canalblog.com/ archives/2008/08/11/ 10207507.html
    Il décompte le nombre d'animaux tués pour l'industrie de la viande, du lait et de l'oeuf... Imaginez un peu...

    Il y a aussi l'industrie de la fourrure : Elevage d'animaux qui auront été piégés et retirés de leur milieu naturel. Ils vivront en cage minuscules, dans des températures glaciales pour qu'ils produisent beaucoup de fourrure. Beaucoup de chiens et chats seront aussi tués. Puis ils seront dépecés vivants, non endormis ou électrocutés à l'aide d'une sonde anale. Ames sensibles s'abstenir : http://medias.lepost.fr/ill/ 2009/09/10/ h-20-1690160-1252579266.jpg

    Alternative : pas de fourrure ou de la fourrure synthétique...

    NB : Le cuir ne provient pas des animaux tués pour leur viande, ils viennent des animaux élevés uniquement pour leur peau !

    - La vivisection : L'expérimentation animale pour les humains. Produits d'entretien ménager, cosmétiques (crèmes, dentifrices, shampooings, gels douche, dissolvants...), maquillage et médicaments, mais aussi le tabac ( !!! ) sont testés sur les animaux.

    Cela inclut les rats, les souris, lapins mais aussi les chiens (souvent de race beagle) , les chats et les chevaux ! Testés d'abord sur les rongeurs puis enfin sur les chiens pour passer aux tests sur volontaires (c'est ce que dit la loi) javel dans l'oeil, qu'on fait ingérer de force, dissolvant aussi.

    On rend les animaux malades puis après on teste les médicaments. Il faut savoir que ces tests ne sont fiables qu'à 50 % seulement en moyenne. Notre ADN n'étant pas le même.

    Pour les sceptiques : nous partageons 50% de notre ADN avec les bananes, encore plus qu'avec ces animaux. Les labos continuent à tester pour justifier leurs gros frais. Or, il existe des méthodes alternatives et fiables jusqu'à 99 % (test cellules et ADN, tissus humains donnés, logiciels).

    Alors pourquoi ? Pour le fric.

    Tabac : http://www.shacnorge.net/ images/2005_6.gif


    Marques ne testant pas : Weleda, Logona, Doucenature, Herbatint (magasins bio) et Le Petit Olivier, Cadum pour les cosmétiques (shampoing, dentifrice, etc) ; Kiko et ELF pour le maquillage ; Rainett, L'arbre vert (supermarché) pour les produits ménagers.

    - Sans oublier l'exploitation animale dans les cirques, etc et les océans et leur population, pollués par tous nos déchets et victimes de la surpêche, de l'exploitation de l'Homme pour les parcs aquatiques ou le Luxe : ailerons de requins ( http://www.planetoscope.com/ Animaux/ 310-nombre-de-requins-tues-et-r ejetes-a-la-mer.html ), massacre de dauphins, etc.

    Alors, maintenant que vous savez tout ça, il est de votre choix de fermer les yeux ou d'agir. De continuer, par habitude et par envie ou de me comprendre, de respecter votre santé, l'environnement et les animaux qui ressentent tant de compassion et souvent plus que nous, humains.

    Ce n'est pas difficile, ça demande juste de la compassion et donc de la détermination.

    Si vous m'avez lue, accordé votre attention, MERCI pour eux et pour moi.

     

    lvair

     

    Source : Charlotte Lola

     

    Compteur gratuit


    1 commentaire
  •  

    ...on serait tous végétariens !

     


    Si les Abattoirs avaient des Vitres, Tout le... par sansoni

     

     

    Compteur gratuit


    1 commentaire
  •  

     

    Dick, compatible toutes formes de maltraitanceLe beau Dick est à l'adoption, un magnifique griffon de 3 ans super bien éduqué. 

    Il est compatible coups de pompes, coups de batons, étranglement, coups de poings, secouage violent, insultes de mec ivre, enfermement ; un bon chien à qui son maitre a tout appris, une éducation parfaite.

    Il sera le compagnon idéal si vous êtes une merde qui aimez vous défouler bourré sur un animal, des heures de plaisir en perspective.

    Maintenant que cette éducation a été faite, ce maitre pédagogue a décidé de s'en séparer, donc Dick attend, car pour cause de refuge plein, il doit rester chez son tortionnaire, c'est juste comme ça, ça s'appele la vie de la Protection Animale.

    Dick n'aime pas les petits chiens mais d'expérience, les chiens qui vivent la maltraitance au jour le jour s'adpatent à tout quand on leur donne l'amour.

    Dick est dans l'aveyron et Dick ne doit plus souffrir.

    Partagez pour lui, chaque jour est un enfer.

    Source : Association Savoir Donner

     

    Compteur gratuit


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique