• Death is the road to awe

     

     

     

    Tu ne m'impressionnes pas la Mort ; tu n'es pas ce que tu sembles être, tu fais juste semblant.


    Tu peux ranger tes griffes, ton parfum pestilentiel, ton regard sans fond et ta robe de ténèbres. Ta peau putride qui se détache en lambeaux laisse apparaitre des reflets vermeils …


    Inutile de te camoufler sous ta capeline obscure, une lumière opaline perle entre les mailles distendues. Et déjà ta faux tombe en poussière.


    Prends donc ma main dans la tienne la Mort, et emmène-moi par delà les mirages.

     

     

    « Mes yeux noirsChats en détresse »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :