• Dérive...

    Samedi 13 janvier 07

     

    Tout le nord de la France est paralysé par le froid et la neige. On n’a pas vu ça depuis des décennies. Il ne neige plus mais un froid polaire a gelé celle qui est tombée abondamment pendant trois jours. Les transports sont inutilisables, les routes réduites à de véritables patinoires et les gens qui doivent sortir s’emmitouflent comme les Lapons.

    Le ciel est bleu et un soleil de givre brille vainement sur le pays.

     

    Krystal dort. Elle s’est un peu levée dans l’après-midi, a pris une douche bien chaude et s’est fait un thé. Elle a avalé deux autres bâtonnets d’oubli et s’est recouchée.

     

    Dimanche 14 janvier 07 – 15h40

     

    Plus que déçu Christophe raccroche pour la quatrième fois sur le message d’accueil du répondeur. Il ne comprend pas pourquoi Krystal ne lui répond pas. Elle sait très bien pourtant qu’il devait la contacter aujourd’hui. Décidément, cette fille lui donne du fil à retordre et cette semaine là ne lui laissera que des souvenirs déplaisants. Et cet hiver qui se ligue aussi contre lui…

    Cloué entre ses quatre murs tout le week-end à cause des routes impraticables… Impossible d’aller voir ses parents, impossible de se rendre chez Krystal pour voir ce qu’elle fabrique. Y’a bien des téméraires qui s’aventurent avec leur voiture équipée de chaînes mais il préfère rester prudent.

    - Je vais aller faire un tour sur le site ; ça va m’occuper…

    Il se connecte en invisible et constate que Douce-Amère n’a rien posté  depuis lundi. Et elle est Hors Ligne.

    Il relit une fois de plus ses précédents envois puis il se balade un moment dans les diverses sections. N’ayant pas le cœur à rigoler, il se déconnecte.

     

    Krystal dort depuis trois jours et n’a rien mangé depuis.

     

     

    Mercredi 17 janvier 07

     

    Assise sur le rebord de son lit Krystal tente de se lever. Elle a le tournis, sa chambre tangue autour d’elle et elle a l’impression que sa tête va se décrocher et s’envoler comme un ballon. Sa lampe de chevet se contente d’éclairer les abords du lit mais c’est bien suffisant.

     

    Est-ce le jour ? Est-ce la nuit ? elle n’en sait rien et s’en contre-fiche, elle patauge dans ses propres ténèbres. Dans un effort surhumain elle parvient à se mettre debout et en traînant les pieds se dirige vers la cuisine. Elle a atrocement froid et les bruits amplifiés lui vrillent les tympans. Elle veut se faire du thé, cherche les sachets pendant de longues minutes mais ne les trouve pas. Elle renonce. Elle retourne dans sa chambre et marche au ralenti en s’appuyant aux murs, s’agrippant à la table et au fauteuil pour ne pas tomber.

     

    Elle s’assoit devant l’ordinateur et visionne les quelques vidéos qu’elle a réussi à retrouver.

     

    - Tu m’as tellement manqué... murmure-t-elle  J’aime quand tu chantes pour moi....

     

    Mais par moments elle entend des bruits bizarres, comme des chants d’oiseaux. C’est là dans ses oreilles et ils se superposent à la voix de Christophe. Elle regarde en l’air autour d’elle, semblant chercher quelque chose.

    - C'est quoi ces oiseaux qui viennent me déranger...? se dit-elle exaspérée.

     

    Elle se passe sans arrêt la main dans les cheveux  pour les rejeter car ils s’obstinent à tomber devant ses yeux. A bout de patience elle prend la paire de ciseaux qui traîne sur son bureau, et coupe au hasard dans sa chevelure. Elle coupe, taille un peu n’importe où, n’importe comment  et les mèches tombent sur ses genoux et sur le parquet. Enfin débarrassée Krystal se repasse encore une fois la série de vidéos, avale deux trois bâtonnets et retourne s’affaler dans son lit, épuisée.

     

     

     

     

    « La descente aux enfersNaufrage »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :