•  

    Les temps ont bien changé : imaginez la Nativité de nos jours et les articles dans les journaux du matin du 25 décembre.

    Si Noël avait lieu maintenant, cela donnerait la "une" suivante dans tous les journaux :

     

    "Nouveau-né trouvé dans une étable, la police s’est rendue sur les lieux.
    Un menuisier et une mineure -vraisemblablement la mère- sont mis en garde à vue.
    Hier, les autorités ont été avisées par un citoyen de la banlieue de Bethléem qu'une jeune famille s’’était installée dans son étable.
    A son arrivée sur les lieux, la police a découvert un nouveau-né enveloppé dans des morceaux de tissu et dormant sur une litière de paille.
    Un homme, identifié plus tard, Joseph (de Nazareth), s'est opposé à ce que les autorités emmènent l’enfant afin de le mettre en lieu sûr.
    Il était aidé de plusieurs bergers ainsi que de trois étrangers non identifiés.
    Les trois étrangers, se présentant comme mages, ont été arrêtés.
    Le ministère de l'Intérieur s’interroge sur l’origine de ces trois hommes. Le préfet a confirmé qu’’ils n’avaient pas de papiers d'identité, mais qu’’ils détenaient de l’or ainsi que des produits suspects. Ils prétendent que Dieu leur a dit de ne pas répondre aux questions...

    Les produits suspects ont été envoyés en laboratoire pour analyse.
    Le lieu où le nouveau-né se trouve actuellement n’a pas été communiqué.
    D'après le service social en charge de l'affaire, le père avoisinerait la cinquantaine tandis que la mère n’est certainement pas majeure.

    On vérifie pour le moment la relation entre les deux.

    La mère se trouve pour l’instant à l’hôpital universitaire de Bethléem pour des examens médicaux et psychiatriques. Elle prétend être encore vierge et affirme que le bébé vient de Dieu.
    Si son état mental le permet, elle sera mise en examen pour non-assistance à personne en danger.

    'Même s’ils prétendent être investis par Dieu, ces gens doivent être considérés comme dangereux, estime le Chef du service Psychiatrie, car la vie du nouveau-né était menacée. La consommation de drogues, probablement amenées par les trois étrangers, doit sans doute être prise en compte dans cette affaire. Des prises de sang ont d'ailleurs été faites.'

    Aux dernières nouvelles, on apprend que les bergers présents sur les lieux affirment avoir vu un grand homme, tout de blanc vêtu, qui leur a ordonné de se rendre à l'étable, avant de s'envoler."

    Affaire à suivre....


    votre commentaire
  •  

    Dans une maison bourgeoise le maître de maison décède.

    On sonne à la porte. Le majordome va ouvrir, il s'agit de membres de la famille. Il va ensuite voir la maîtresse des lieux et lui dit : "Madame, ce sont vos cousins qui viennent voir le mort". La femme lui répond "Ne parlez pas de mon mari en l'appelant le mort, appelez-le monsieur !".

    Plus tard, on sonne à nouveau à la porte, ce sont les voisins. Le majordome ouvre, puis va voir la maîtresse des lieux et lui dit : "Madame, ce sont les voisins qui viennent voir le mort". "Ne l'appelez pas le mort, mais monsieur !". "Bien madame".

    On sonne à nouveau, le majordome ouvre puis va voir la maîtresse des lieux : "Madame, c'est le croque-monsieur..!"

     


    1 commentaire