•  

    Le choc psychique sera sévère chez l’homme nouveau, car la structure psychique et psychologique de son moi sera renversée, afin que son état émotif primaire soit élevé au-dessus des aspects éphémères des attitudes mécaniques de sa conscience expérimentale involutive.

    Il supportera ce choc et se fondra graduellement dans un champ de conscience nouveau, surgissant des plans de sa conscience lumière. Ce qui est d’ordre psychique, chez l’être inconscient, est conditionné par les forces psychiques collectives.

     

    Lorsque ce support est éliminé par le choc vibratoire de la lumière, du moi réel ou du double universel, l’être vit une désintégration graduelle de ses mécanismes psychologiques illusoires. Il découvre ainsi la force interne de son moi, son être réel, force qui demain sera la facette dominante de son psychisme renouvelé.

    Un être conscient ne peut vivre de l’autorité de qui que ce soit, car toute forme d’autorité inconsciente est un abus de pouvoir contre son intelligence créative.

    Ce type d’autorité viole le droit de l’homme de savoir par lui-même. Aucune force au monde ne peut empêcher l’homme de savoir par lui-même, universellement.

    Et tant que l’homme n’aura pas réalisé ceci, il fera partie de l’involution et vivra une vie assujettie aux lois du mental inférieur.

    Bernard de Montréal


    1 commentaire
  •  

     

     


    1 commentaire
  •  

     

     
     "Tu aimeras ton prochain comme toi-même."
        
    On n’a pas toujours compris le sens de cette formule, à savoir :
    tu aimeras ton prochain dans l’exacte mesure où tu t’aimes toi-même. Comme toi-même.
     
    Ce n’est pas une injonction autoritaire :
    "Tu aimeras ton prochain comme toi-même !... "
     
    C’est l’énoncé d’un rapport immuable, d’une relation quasi mathématique entre l’amour de soi et l’amour du prochain :
    tu n’aimeras jamais ton prochain que comme tu t’aimes toi-même.
     
    Si tu t’aimes mal, tu l’aimeras mal.
     
    Plus tu seras capable de t’aimer, plus tu seras heureux, et mieux tu pourras aimer ton prochain.
     
    Tu es le plus proche de tous tes prochains.  

    Pierre Lévy
     

     

     


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique