•  

     

    Musique Multidimensionnelle (Jacotte Chollet)

    Album Inspiration


    votre commentaire
  • "La liberté de penser, d'agir et d'être ne peut manquer qu'à ceux qui sont conscients d'en être amputés, c'est-à-dire qu'à ceux qui commencent à émerger de leur anesthésie.

    De tout temps, il a toujours été plus commode d'être docile. On a toujours préféré ne rien avoir de grand devant soi... mais être certain de ne pas courir de risque."

    "Pour celui qui a perdu la mémoire de son origine ou qui nie celle-ci, tout asservissement devient une sécurité, donc un confort. Est infiniment asservi celui qui ne reconnaît plus la pure Présence du Divin en lui ou qui La rejette..."

    Les enseignements premiers du Christ - D. Meurois


     

     


    votre commentaire
  •  

    Il se pourrait bien qu'un jour pas si lointain que ça, un ambassadeur du peuple animal s'adresse au peuple humain en ces termes :

     

    "Redressez sans plus tarder la barre de votre destinée sur la planète Terre, vous y torturez la Vie et vous vous amputez de ce qu'il peut y avoir de plus beau en vous : la simplicité du coeur. Nous vous proposons de collaborer avec nous ; c'est une coupe que nous vous tendons, une coupe qui vous avait déjà été offerte mais que vous avez dédaignée, préférant l'assemblage contraint de nos échines et de vos bâts.

    Cette coupe c'est celle du pardon. Nous vous pardonnons les millénaires d'asservissement, de coups et de massacres. Nous vous pardonnons la mort lente dans les camps de tôle ondulée et sur les tables glacées des laboratoires.

    Nous vous pardonnons tout cela et plus encore parce que vous ne saviez plus... parce que vous aviez oublié... mais aujourd'hui, parce que les Temps ne vous permettent plus de tenir les yeux fermés, nous craignons que vous ne vous pardonniez pas à vous-mêmes ! Notre pacte ne repose pas sur l'oubli mais sur la réconciliation. Bientôt, une partie de notre peuple aura disparu et avec elle ce sera un peu de la vitalité de la Terre, de son équilibre, puis du vôtre qui s'épuiseront. La collaboration que nous vous offrons ne peut guère se manifester que par un portail : celui de l'amour.

    Nous acceptons de continuer à vous accompagner, à vous servir si vous le souhaitez mais il n'y a plus que l'amour réciproque qui puisse faire que notre chair, notre force ne vous empoisonnent pas et que surtout votre âme ne soit pas gagnée par la gangrène. Nous n'avons jamais été les instruments que vous vous êtes plûs à imaginer mais des compagnons sur une route dont vous forgiez les embûches à souhait. Voilà pourquoi aujourd'hui nous demandons votre respect... car vous-mêmes pourriez bientôt en venir à ne plus respecter et à nier jusqu'à l'univers lui-même..."


    Il faudra que vous acceptiez un tel langage, mes amis, car il est une sagesse animale dont on fait trop peu de cas. Ne vous imagniez surtout pas que cette sagesse-là soit ce mystérieux instinct, force incernable, expression pratique par laquelle vous voilez le problème. Il est le fruit direct de l'omniprésence divine dans la Nature et non pas ce vague pressentiment venu on ne sait d'où. La sagesse animale n'est pas davantage cette loi de la jungle qui vous vient immédiatement à l'esprit et par laquelle vous répliquez déjà à mes paroles. La "loi de la jungle", c'est la tyrannie de la bestialité et celle-là, vous les hommes, l'avez bel et bien inventée.

    (Extrait de 'Par l'esprit du soleil' Daniel Meurois)



    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique