•  

     

    Question d'Alain - Qu’est-ce que cela signifie d’un point de vue pratique, accueillir les deux polarités ? Cela fait référence à la canalisation de Maître Philippe de Lyon du 17 mars 2014.

     

    Questions de Feteeb - Chaque nuit lorsque je pars me coucher, j essaie de rester le plus longtemps éveillé, puis à un moment donné une présence arrive et utilise mes cordes vocales pour émettre un son comme un gémissement ; qui est-ce ?  Ces derniers jours je suis de plus en plus en train d'observer ma vie se dérouler sous mes yeux sans rien demander ; est-ce que l'observateur est prêt à quitter le fauteuil ?

     

    Question d'Ileroa - Uriel a dit que l'intérieur ne pouvait être en ce corps car nous ne sommes pas ce corps et donc aller à l'intérieur du manifesté ; peux-tu développer, s’il-te-plait, merci.

    Cela fait référence à la canalisation faite par Air le 18 mars ou Uriel qu'on nous a toujours dit que tout était à l'intérieur de nous mais comme nous ne sommes pas ce corps d'aller à l'intérieur de ce qui est manifesté, là, il parle du courant de l'eau qu'il faut remonter pour arriver à la source.

     

    Question 1 - Quel est la part illusoire et la part réelle de se sentir responsable, responsable de bien faire les choses, par exemple au travail ?

     

    Question 2 - Depuis deux ans environ, sans perdre conscience et en position allongée, dès que je suis alignée ou en méditation, et même en dormant puisque je me réveille ainsi, tout le corps se raidit, ne peut plus bouger et me donne l'impression de peser des tonnes. J'imagine que ce processus est ce que l'on appelle la stase.
    Toutefois, malgré cela, de plus en plus depuis quelques mois..., mes jambes subissent de fortes secousses, elles bougent donc, tout en restant quand même scotchées au matelas, je ne sais comment l'expliquer..., ceci toutes les 2 ou 3 minutes, et cela peut durer une heure ou plus...
    Pouvez-vous m'éclairer ? Je rends grâce.

     

    Question 3 - Depuis 7 ans déjà j’ai des sillements dans la tête, comment les faire cesser ou les transmuter ? J’ai essayé tout ce qui était en mon pouvoir (ésotérisme, médecine douce et traditionnelle). J’ai foi en Dieu et en mon âme que cette fois-ci, vous pourrez me donner la bonne réponse. Le pourquoi de ces sillements et le moyen de les faire cesser, car il y a des jours où cela me gâche vraiment la vie et m’empêche de méditer...
     

     Question 4 - Comment se positionner intérieurement pour intercepter ce très court moment de suspension de la conscience et ainsi le prolonger, quand cette conscience se décolle pour se recoller ailleurs ; et aussi, de quelle façon puis-je aller voir à l’intérieur si il y a encore la personne ; je comprends intellectuellement, à entendre ça parait simple mais en fait ça ne l’est pas.

    Merci de tes conseils, de ton Amour pour chaque UN qui  cherche la Vérité. De mon cœur à ton cœur.

     

    Question 5 - Ayant suivi "Autres Dimensions" depuis les noces célestes, les propos des intervenants m'ont souvent interpellé, lorsqu'il était question de faire le bien. Dans ce monde éphémère je gagne ma vie en pratiquant, à plein temps, une thérapie manuelle douce proche de l'ostéopathie. Grâce aux "enseignements" d’A.D, ma pratique est devenue plus légère en général sans perdre de son efficacité. Mais il n'empêche que, même si j'y mets moins d'intention, je fais du bien à mes patients.
    Par ailleurs, il m'arrive aussi de venir en aide à un ami en difficulté ou de donner quelques euros à une personne qui fait la manche. Là aussi on peut dire que je fais le bien.
    Alta, je souhaite que tu développes cette notion de "faire le bien".
    Merci beaucoup pour ta réponse et merci aussi pour ces satsangs qui offrent l'occasion de mettre de l'ordre et de la lumière dans des domaines où il y'a encore quelques confusions.

     

    Question 6 - Mon mental est rarement dans des projections dans le futur et aussi rarement dans les pensées du passé. Par contre, il part toujours dans des histoires imaginaires en tout genre.
    Est-ce une fuite?
    Si je le 'lâche' ou 'l'abandonne', je me place dans le vide et il n'y a plus de pensées pendant plusieurs minutes.
    Qu'en est-il lorsque l'on est établi dans l'absolu, est-ce que toutes les pensées sont absentes ?
    Est-ce que ces histoires imaginaires créés par le mental empêchent de s'établir en absolu ?
    Quand j'essaie de réfléchir, pas moyen, il ne veut pas, je perds conscience, mon mental s'efface et je me retrouve nulle part (absence).

     

    Question 8 - Philippe de Lyon a précisé tout récemment "qu'il arrivera  un moment où nous serons amenés à changer de corps, utilisant à ce moment-là un corps pouvant recevoir l’intégralité de la Lumière."
    Peux-tu préciser ce processus, je te remercie d'avance !
    Avec toute ma Gratitude,
    De mon Cœur à ton Cœur.
     
     

     

     

    Compteur gratuit


    1 commentaire
  •  

     

     

    Satsang du 20 Février 2014

     

     

    Compteur gratuit


    votre commentaire