• Mais encore ??


    Comme une histoire d’amour, Consolations débute par ‘Une caresse’ et s’achève sur ‘Des larmes’. Entre les deux, un voyage au fond des tourments de l’auteur, un périple envoûtant de plus d’une heure entre peine, colère et mélancolie.


    Des mélodies envoûtantes

    14 titres se succèdent, alternant les ambiances (entre mélancolie, folk et parfois classique) et les émotions, livrant l’auditeur à un monde hors du temps, un monde nouveau dans lequel douceur et poésie règnent sans partage.

    Pas une note de percussion ne vient brutaliser les harmonies de cet album, qui s’écoule sereinement au gré des violoncelles et des violons, de la guitare acoustique et du chant clair de l’auteur. On sursaute pourtant, quand la douceur est troublée par la virulence des arrangements sur ‘Des colères’, morceau rageur et presque violent. On s’étonne aussi quand la mélodie devient presque macabre à l’écoute de ‘Des soleils glacés’ et ‘Du sort’.


    Quelques instruments viennent s’ajouter sur certaines chansons pour accentuer une certaine émotion comme la harpe féerique sur ‘Galalee’ ou la flûte enchanteresse sur ‘Du départ’. Si parfois la guitare s’efface, laissant s’exprimer seul un piano ‘Des larme’ ou des violons ‘Les vents de passage’, elle sait aussi s’imposer seule comme sur ‘Des anges’ ou ‘Des cieux’, laissant le chant prendre toute son ampleur.


    Et puis, impossible de parler de Consolations sans évoquer le duo ‘Galalee’. Une voix féminine claire et pure, s’accordant parfaitement avec celle de Thomas pour livrer au final une des chansons les plus marquantes de l’album, un hymne à la douceur.


    Des textes poétiques

    Le style métaphorique et imagé de Thomas livre des textes travaillés avec soin. L’album se veut intime et l’auteur livre sans retenue les tourments de son cœur à travers des chansons contées à la manière d’une histoire, chacune avec son décor et ses personnages. La solitude semble être le thème principal de l’album ‘Des solitudes’ même si la dualité amour-mort est omniprésente au long de ces 14 textes.


    Dès le premier morceau, l’auditeur plonge dans ce monde de solitude et de mélancolie avec ‘D’une caresse’ et la vision de la mort lente et agréable du narrateur. Puis vient l’un des textes les plus poignants de l’album ‘Des anges’, comme une lettre d’adieu laissée sur un bout de table. On notera l’emportement violent de l’auteur sur ‘Des colères’ et ses métaphores sanglantes ainsi que sur ‘La semeuse de chagrin’ avec son texte accusateur et ambigu.

    Surprise en parcourant ‘Des roses’ dont le texte se déroule sans saut de ligne… pas de vers dans ce texte romancé à l’extrême. Surprise aussi en lisant ‘Du sort’ et ses métaphores apocalyptiques, dans lesquelles l’amour est absent à l’instar de ‘Des soleils glacés’.


    On notera tout au long de ces textes le travail minutieux et le souci d’exprimer exactement l’émotion ressentie au moment de l’écriture, preuve s’il en faut que l’auteur traite de moments vécus et probablement de sa propre solitude.


    « ConsolationsPourquoi "Consolations" ? »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 17 Juin 2014 à 21:54

    J'avoue que la façon dont tu parles de ce chanteur me donne grand envie de le connaitre... En tous cas, j'ai pris les liens pour l'écouter, j'aime la musique par dessus tout ! Merci à toi. Danielle

    2
    Mercredi 18 Juin 2014 à 13:40

    Thomas Vuillemin est mon artiste préféré, aussi bien en solo avec son premier album dont tu peux te faire une idée à partir d'ici :

    http://mystik.eklablog.fr/consolations-c17053024/2

    Mais aussi avec son groupe Archael que tu peux écouter à partir d'ici :

    http://mystik.eklablog.fr/archael-c17053026

     

    Il me bouleverse !

     

    3
    Mercredi 18 Juin 2014 à 17:57

    Merci Zébuline, je l'ai écouté et il a une magnifique voix, prenante. Ses textes sont superbes... Je crois que je vais être fan...

    Bisous et à bientôt !

    4
    Vendredi 4 Juillet 2014 à 13:46

    petit à petit je découvre ton blog

    me voici ici

    La semaine de travail vient de se terminer
    Et c'est l'heure du repos mérité
    Je voulais vous rappeler mon amitié
    En vous souhaitant un bon Weekend
    Que petit message vous porte bonheur
    Et vous ouvre les portes
    D'un beau Samedi et un merveilleux Dimanche



    Que chaque minute de ce Weekend
    Soit un poème dont la poésie embellit toute chose.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :