• Requiem pour mon peuple - Archael

     

     

    A quoi bon se vanter d’être libres

    Si d’autres nous traînent sur une route à suivre ?

    Le ciel est le même, mais l’horizon perd les couleurs de l’aube.

    A quoi bon essayer de survivre,

    En livrant nos enfants à des autels cupides ?

    Les peurs sont les mêmes, mais la fierté perdue rend les silences plus lourds.

    Peut-être nos âmes sont devenues vides

    A trop prier pour les mauvaises églises

    En laissant le temps enterrer nos guides,

    Nos cœurs ont cédé à de sombres emprises.

    Juste un dernier cri de rage

    Envoyé du fond des âges,

    Par les hommes qui avaient donné leur vie pour protéger leur héritage,

    Et nous sommes le sang, né de ces gens

    Qui n’ont jamais laissé à d’autres décider de leur façon d’exister.

    Si les traits sur nos visages

    Sont toujours à leur image,

    Alors où sont le courage, la force et la fierté d’un peuple de guerriers ?

    Nous sommes tous coupables, de croire à des fables,

    De leurs tombes oubliées ils hurlent pour sauver leurs enfants égarés,

    Avant de s’en aller…

    A force d’oublier d’où elles viennent,

    Les mémoires vont puiser dans le vent qu’on enseigne,

    L’esprit est le même, mais dans des mains trompeuses les vérités meurent.

    J’ai longtemps cherché une raison valable

    A tout ce mépris qu’on semble porter,

    J’ai longtemps craché sur les mensonges affables

    Dont on m’a nourri pour me faire oublier.

    Juste un dernier cri de rage,

    Envoyé comme un message

    Par les hommes qui pleurent de voir leurs descendants tombés sous l’esclavage

    De menteurs avides,

    Aux desseins stupides,

    Qui s’acharnent à brader les anciennes dignités pour leur rêve en papier.

    A trop vouloir être sage,

    La rébellion fait naufrage,

    Nos pères avaient le courage, la force et la fierté d’un peuple de guerriers

    Et nous sommes leur sang,

    Leur esprit vivant,

    Alors ils vont hurler pour tenter de sauver leurs enfants égarés

    Avant de s’en aller…

     

     

     

    « Chut... écoutez...Deux pyramides de verre géantes... »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :