•  

    Audiard avait tout compris ! 

     

    Voici quelques répliques de ses films :

    “On est gouvernés par des lascars qui fixent le prix de la betterave et qui ne sauraient pas faire pousser des radis.”

    "Si on mettait un point rouge sur la tête de tous les cons, le monde ressemblerait à un champ de coquelicots !!"

    "Moi, les dingues, j'les soigne, j'm'en vais lui faire une ordonnance, et une sévère, j'vais lui montrer qui c'est Raoul. Aux quatre coins d'Paris qu'on va l'retrouver, éparpillé par petits bouts, façon puzzle... Moi, quand on m'en fait trop, j'correctionne plus, j'dynamite, j'disperse, j'ventile."

    "Les cons ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnaît." - Les tontons flingueurs

    "Les ordres sont les suivants : on courtise, on séduit, on enlève et en cas d'urgence on épouse. " - Les barbouzes

    "Quand les types de 130 kilos disent certaines choses, ceux de 60 kilos les écoutent." - 100 000 dollars au soleil

    "La tête dure et la fesse molle, le contraire de ce que j'aime." - Comment réussir quand on est con et pleurnichard

    "Un pigeon, c'est plus con qu'un dauphin, d'accord, mais ça vole." - Faut pas prendre les enfants du bon Dieu pour des canards sauvages

    "Mais pourquoi j'm'énerverais ? Monsieur joue les lointains ! D'ailleurs je peux très bien lui claquer la gueule sans m'énerver !" - Le cave se rebiffe

    "Quand on mettra les cons sur orbite, t'as pas fini de tourner." - Le Pacha

    "La justice c'est comme la Sainte Vierge. Si on la voit pas de temps en temps, le doute s'installe." - Pile ou face

    "Si la connerie n'est pas remboursée par les assurances sociales, vous finirez sur la paille." - Un singe en hiver

    "Deux intellectuels assis vont moins loin qu'une brute qui marche." - Un taxi pour Tobrouk

    "Vous savez quelle différence il y'a entre un con et un voleur ? Un voleur de temps en temps ça se repose." - Le guignolo

    "Dans la vie, il faut toujours être gentil avec les femmes même avec la sienne." - Série Noire

    "Je suis pas contre les excuses je suis même prêt à en recevoir." - Les grandes familles

    "Il vaut mieux s'en aller la tête basse que les pieds devant." - Archimède le clochard

    "Quand on n'a pas de bonne pour garder ses chiards, eh bien on en fait pas." - Mélodie en sous-sol

    "Plus t'as de pognon, moins t'as de principes. L'oseille c'est la gangrène de l'âme." - Des pissenlits par la racine

    "Deux milliards d'impôts ? J'appelle plus ça du budget, j'appelle ça de l'attaque à main armée." - La chasse à l'homme

    "Je suis ancien combattant, militant socialiste et bistrot. C'est dire si, dans ma vie, j'en ai entendu, des conneries." - Un idiot à Paris

    "Le flinguer, comme ça, de sang froid, sans être tout à fait de l'assassinat, y'aurait quand même comme un cousinage." - Ne nous fâchons pas

    "A travers les innombrables vicissitudes de la France, le pourcentage d'emmerdeurs est le seul qui n'ait jamais baissé." - Une veuve en or

     


    1 commentaire
  •  

    UNE PERLE DE JEAN D'ORMESSON :

     

    Que vous soyez fier comme un coq
    Fort comme un bœuf
    Têtu comme un âne
    Malin comme un singe
    Ou simplement un chaud lapin
    Vous êtes tous, un jour ou l'autre
    Devenu chèvre pour une caille aux yeux de biche
    Vous arrivez à votre premier rendez-vous
    Fier comme un paon
    Et frais comme un gardon
    Et là ... Pas un chat !
    Vous faites le pied de grue
    Vous demandant si cette bécasse vous a réellement posé un lapin
    Il y a anguille sous roche
    Et pourtant le bouc émissaire qui vous a obtenu ce rancard
    La tête de linotte avec qui vous êtes copain comme cochon
    Vous l'a certifié
    Cette poule a du chien
    Une vraie panthère !
    C'est sûr, vous serez un crapaud mort d'amour
    Mais tout de même, elle vous traite comme un chien
    Vous êtes prêt à gueuler comme un putois
    Quand finalement la fine mouche arrive
    Bon, vous vous dites que dix minutes de retard
    Il n'y a pas de quoi casser trois pattes à un canard
    Sauf que la fameuse souris
    Malgré son cou de cygne et sa crinière de lion
    Est en fait aussi plate qu'une limande
    Myope comme une taupe
    Elle souffle comme un phoque
    Et rit comme une baleine
    Une vraie peau de vache, quoi !
    Et vous, vous êtes fait comme un rat
    Vous roulez des yeux de merlan frit
    Vous êtes rouge comme une écrevisse
    Mais vous restez muet comme une carpe
    Elle essaie bien de vous tirer les vers du nez
    Mais vous sautez du coq à l'âne
    Et finissez par noyer le poisson
    Vous avez le cafard
    L'envie vous prend de pleurer comme un veau
    (ou de verser des larmes de crocodile, c'est selon)
    Vous finissez par prendre le taureau par les cornes
    Et vous inventer une fièvre de cheval
    Qui vous permet de filer comme un lièvre
    C'est pas que vous êtes une poule mouillée
    Vous ne voulez pas être le dindon de la farce
    Vous avez beau être doux comme un agneau
    Sous vos airs d'ours mal léché
    Faut pas vous prendre pour un pigeon
    Car vous pourriez devenir le loup dans la bergerie
    Et puis, ç'aurait servi à quoi
    De se regarder comme des chiens de faïence
    Après tout, revenons à nos moutons
    Vous avez maintenant une faim de loup
    L'envie de dormir comme un loir
    Et surtout vous avez d'autres chats à fouetter.

     


    1 commentaire
  •  

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique